Ferron et cie… Abécédaire…

Abécédaire sur Alice et quelques autres objets du devenir…

Littérature — Les doctes possèdent un vocabulaire abondant et en abusent : forêt touffue où jouer à cache-cache avec soi et les autres.

Les mots occultent davantage qu’ils ne révèlent.

Ne jamais l’oublier : si à mot j’ajoute un r, j’obtiens mort : triomphe de la lettre sur l’esprit   – ou l’inverse ?

Littérature — Les œuvres d’importance comportent ces caractéristiques :

chat qui louche maykan alain gagnon francophonie

1° l’auteur s’abreuve à une mythologie commune, aux lecteurs et à lui-même, et ancre son discours à l’intérieur d’un continuum historique ;

2° il écrit en toute sincérité et ne craint pas d’exercer à son égard, et à l’égard de ses personnages, la saine ironie de Rabelais, de Cervantès, de Gogol, de Ferron ou de Borges ;

3° il conserve l’attitude humble et respectueuse du conteur.  Il ne compliquera jamais la structure du récit par tape-à-l’œil ou par désir de plaire à la mode du jour.  Bref, il communie davantage qu’il ne communique.

http://maykan.wordpress.com/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :