Poésie et émerveillement, Alain Gagnon…

Abécédaire sur Alice et quelques autres objets du devenir…

Poésie (5) — Toute poésie qui porte à conséquences ne peut être que naïve, car faite d’étonnement.  Ébahissement, ahurissement, ébaudissement : états inhérents à la poétique vraie.

 

 alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québec

Ébahissement

 

Poésie (6) — Roc et fragilité.  Roc par la solidité et la provenance des matériaux amoncelés.  Fragilité : un seul mot mal affecté ou mal affrété, un seul désir de mensonge à soi, et le poème s’écroule, par implosion, comme ces édifices aux murs bourrés d’explosifs.

http://maykan.wordpress.com/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :