Matraquage publicitaire, par Alain Gagnon…

Abécédaire sur Alice et quelques autres objets du devenir…

 

chat qui louche, maykan, alain gagnon, francophonie

Tiré du blogue CultureCo.com

 

Publicité — Lorsque par l’entremise de jingles, de corps somptueux, de voix veloutées et de paysages féériques, on nous vend de la bière, des voyages, des autos, des hamburgers…  qu’importe !  On nous vend surtout, de façon subliminale, les valeurs, les attitudes et les normes d’une civilisation hédoniste, dépourvue de toute aspiration spirituelle, qui nie toute transcendance à l’humain.  On nous vend a way of life.

Aucun prêche, aucun exemple parental ou magistral ne saurait avoir l’impact de ce matraquage publicitaire qui, dès l’âge des dessins animés, façonne l’esprit à se nier, à nier sa réalité.  A-t-on pensé cette éducation à rebours ?  Cumul de hasards ou stratégie réductionniste bien orchestrée ?  Je l’ignore.  Mais les effets de cet envahissement des cerveaux sont d’une efficacité dévastatrice, et bien réels : un appauvrissement de l’image que la personne humaine porte d’elle-même et un glissement de la condition de citoyen vers la condition d’assujetti.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :