À la découverte de peuples mystérieux, par Alain Gagnon…

Sciences et Avenir, (hors-série), juillet-août : À la découverte de peuples mystérieux

Mycéniens, Harappéens, Hittites, Sogdiens, Sarmates, Varègues, Shonas, Noks, Mound Builders… : un élargissement du domaine humain

Pour les Humanités traditionnelles, le temps allait des Sumériens (env. 3000 av. J-C) à aujourd’hui ; l’espace à étudier se résumait en gros à la Méditerranée et à l’Europe de l’Ouest, avec de timides dérives vers la Russie, les Amériques, et l’Afrique, à partir de l’expansion européenne.  C’est à un agrandissement magistral de nos repères spatiotemporels que procède le magazine Sciences et Avenir.  Hors nos frontières culturellement fréquentées, vivaient des peuples plus évoluées esthétiquement et urbanistiquement que nous l’étions.  Vallée de l’Indus, désert de Gobi,  Zimbabwe, Amérique du Nord précolombienne…  C’est à un voyage dans des pièces insoupçonnées de la demeure humaine que Sciences et Avenir nous invite.

Un résumé du contenu concis et informatif de ce numéro : de quoi mettre l’eau à la bouche !

– Indus, la civilisation perdue : Il y a cinq mille ans apparut sur les rives de l’Indus une civilisation urbaine sophistiquée. Sans temple, palais, ni armée.
– Hittites, les guerriers aux mille dieux : Sophistiqué et profondément spirituel, leur royaume d’Anatolie fut aussi puissant que celui du Nil. Jusqu’à menacer le grand Ramsès II en 1275 avant J.-C.
– Mycéniens, les héros retrouvés de l’Iliade : Grâce à des décennies d’enquête sur les terres de la Grèce antique, les guerriers d’Homère surgissent peu à peu de la légende.
– Jomons, les irréductibles du néolithique : Alors que la révolution néolithique gagnait simultanément tous les continents, ces peuples du Japon sont demeurés envers et contre tout des chasseurs-cueilleurs.
– Vandales, des barbares très civilisés à Carthage : L’Église catholique leur a fait une mauvaise réputation. Mais ces cavaliers venus de Germanie ont offert à l’Afrique romaine un nouvel âge d’or.
– Mound Builders, des hommes entre terre et ciel : Durant cinq millénaires, ils ont élevé dans les plaines d’Amérique du Nord de gigantesques tumulus conçus pour être vus du ciel.
– Nan Madol, les Atlantes du Pacifique : De leur cité lacustre, bâtie autour de l’an Mil sur un îlot perdu du Pacifique, ne subsistent que de mystérieuses murailles mégalithiques.

Avec cette lecture, l’histoire se transforme  en une fresque plus complète.  D’innombrables occultés, introuvés, oubliés, en dérive parallèle, réintègrent la trame connue des êtres historiques, à pensée réfléchie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :