Bientôt, un poème de Mohammed El Qoch…

(J’ai lu ce poème de Mohammed El Qoch sur la Toile et il m’a bouleversé.  Prenant d’authenticité et de sensibilité. Merci, Monsieur Qoch, d’avoir permis que nous le reprenions au Chat. AG)

 

Bientôt…!

 

Bientôt, tu seras oublié

Tu laisseras tes vers et tes motsalain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec
Ta richesse et ta misère
Un autre voyage, l’ultime
Tu n’entendras plus le bruissement des feuilles
Des automnes
Ni le soupir des roseaux
Des printemps
Ni la voix des enfants joyeux, turbulents
Des étés
Tu ne sentiras plus l’écume lécher tes pieds nus
Tu partiras seul, ô pauvre créature,
Comme si tu n’avais jamais existé
Quelques larmes sublimeront
Quelques joues
Des adieux et puis le silence
Le silence, une éternité…
Alors,
Profite de l’instant
Aime, anime, désire, adore, sors
Voyage et découvre
Contemple ton horizon
Rejoins les flots
Laisse ton sourire transpercer ton silence
Et chaque matin
Serre tes bienaimés fortement
Dans tes bras comme si tu partais
Bientôt…
© Mohammed El Qoch
Main sur le cœur

Notice biographique

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec

Mohammed El Qoch

Mohammed El Qoch est né le 10 juillet 1960 à Kénitra (Maroc). Il a exercé le métier de professeur de français durant 31 ans. Il est poète et artiste peintre. Son expérience poétique se présente comme un mélange de romantisme, d’existentialisme et de mysticisme. Il a pratiqué l’écriture à quatre mains avec la poétesse française Maryjoe Cassandre, l’Espagnole Elena Martinez et l’Uruguayenne Janice Montouliu. Sa poésie, qui émane d’une âme bouleversée par le chaos tragique qui submerge le monde, est profondément ancrée dans l’ « humain » avec ses deux composantes : existentielle et sociale. Elle est menée par une imagination débordante et une sensibilité esthétique aiguisée, et elle s’efforce, à chaque pas, d’ouvrir des brèches de lumière, de frayer des passages d’espoir et de rêves dans cette masse gigantesque, amorphe et muette : le devenir de l’homme. Sur le plan stylistique, ses poèmes sont intensément rythmés et parsemés, de bout en bout, d’images attrayantes de différentes sortes (comparaison, métaphores, métonymies…) à forte charge suggestive.
Mohamed Salah Ben Amor

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :