Nécessité de la poésie, par Alain Gagnon…

Abécédaire sur Alice et quelques autres objets du devenir…

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec

Poète — Le poète, cet inutile plus nécessaire que jamais.  (Pour ce, la poésie n’a jamais été si ignorée.)  Dans ce monde matérialiste, aseptisé de froide irraison, il est là pour exprimer le mal de l’homme en incomplétude, le mal des portions négligées de l’homme.

Il n’est ni médecin, ni architecte, ni sociologue…  Il est le nerf sensible dans la dent.  Il hurle : « Ça fait mal ici !  Attention ! Il y a des manques ici !  Il y a joie ici… »

Le poète est une nécessité dont seul l’Éden pourrait – peut-être ?  – se passer.

Advertisements

2 Responses to Nécessité de la poésie, par Alain Gagnon…

  1. Éric Cyr dit :

    Écrire de la poésie est un acte révolutionaire destiné à stimuler un éveil des consciences.
    Élixir le chevalier acadien, poète de la diaspora alias Éric Cyr

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :