Gaspard de la Nuit et Heidegger, par Alain Gagnon…

Dires et redires

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec

Magritte, Gaspard de la nuit

Hier soir, je ne savais trop quoi lire. Un livre théorique sur l’esthétique m’ennuyait. J’ai failli me replonger dans Thucydide le clairvoyant, lorsque ma main s’est arrêtée sur Gaspard de la nuit d’Aloysius Bertrand. Magie retrouvée. On ne l’ouvre jamais sans en tirer joie esthétique et vibrations devant l’effroi que cause ce Réel invisible – mais palpable par l’art – qui soutient et comprend nos réalités quotidiennes. Ces phrases ont surgi, que j’ai griffonnées, hâtif :

Les humains, ces châsses qui sertissent la flamme, et s’ignorent. Yeux tournés vers les ténèbres, une lumière les foudroie et dévore.

Géants fous, ils s’avancent, hurlent, chancellent, cassent et le mobilier, et leur esprit, et leurs os…

Et scintille la flamme.

De leur ignorance, ils ne peuvent même pas nier ce qu’aveugles, ils ne perçoivent.

Les grands textes font surgir ainsi chez le lecteur des éruptions verbales, dont il serait bien en peine de démêler les causes dans son histoire personnelle ou de démontrer les liens avec le texte sous ses yeux. Ces montées de l’abîme (ou ces descentes du supramental) sont plutôt engendrées par l’état d’esprit où nous mènent de tels auteurs.

(Le chien de Dieu, Éd. du CRAM)

*

Quand les fantômes monteront de la mer,

je me débusquerai des sols chiches,

et marcherai vers la mort aux noces apparentes

des antipodes.

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québecPour Heidegger, il existe deux types de pensée :

– la pensée qui calcule : raison raisonnante du moi quotidien ; celle qui a développé la méthode scientifique et la technique comme tactique vitale de l’espèce (Spengler) ; celle qui, depuis la Révolution industrielle, accumule les exploits : machines à vapeur, organisation scientifique du travail, machines-outils, production et consommation de masse, cybernétique, conquête de l’espace…

– et la pensée qui médite : interrogation de l’Être, du sens de l’Être, contemplation… en opposition à la pensée scientifique et apparentée à la musique et à la poésie.

(Le chien de Dieu, Éd. du CRAM)

L’auteur…

Auteur prolifique, Alain Gagnon a remporté à deux reprises alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québecle Prix fiction roman du Salon du Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998). Quatre de ses ouvrages en prose sont ensuite parus chez Triptyque : Lélie ou la vie horizontale (2003), Jakob, fils de Jakob (2004),Le truc de l’oncle Henry (2006) et Les Dames de l’Estuaire (2013). Il a reçu à quatre reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique (Triptyque, 2005), Les versets du pluriel (Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011). En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010). Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont Kassauan, Chronique d’Euxémie et Cornes (Éd. du CRAM), et Le bal des dieux (Marcel Broquet). On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL. De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue. Il gère aujourd’hui un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche 1 et 2 (https://maykan.wordpress.com/).

Advertisements

3 Responses to Gaspard de la Nuit et Heidegger, par Alain Gagnon…

  1. roses57 dit :

    Un texte trés beau d’un sage penseur. Qui a la sensibilté d’une peau de fleur. Qui s’envole dans la méditation humaine dans une angoisse existentielle. Bravo mon ami Alain.
    Cordialement ton amiie.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :