Chronique de Porto, par Clémence Tombereau…

Liquidation d’hémisphères

Installe-toi. Confortablement. Une bière. Un sachet de chips. On se charge du reste. Contente-toi de garder les yeux ouverts, et de zapper. Ta cervelle, c’est notre affaire!

-PRÉLAVAGE
Quelques pubs guillerettes, surcolorées, dégoulinantes de bonheur, sourires, dents blanches, cheveux brillants, familles unies, planteront ce vœu pieux dans ta tête : trouver demain ces produits dans ton supermarché. Ces produits inutiles qui te rendront meilleur.mangerbouger.fr

-PROGRAMME DÉLICAT

Des séries mièvres dont les acteurs nuls combleront ta vie par procuration, des intrigues insipides qui te feront rêver. Des jeux dont les potiches sont plus sexy que ta femme. Le joueur peut gagner jusqu’à un dixième du salaire du toxico qui présente ! Un jour tu seras joueur. Ta réussite.

-PROGRAMME SYNTHÉTIQUE

De belles infos. Toute l’horreur du monde, chez toi, dans ton salon! Cadavres assurés. Famines qui auront la saveur de tes chips. Problèmes économiques. Misère sociale. Familles explosées. Toi tu en as de la chance.

Ça y est, ton cerveau ramolli se sent déjà plus propre. Fin des infos : une star au visage botoxé et au regard avide, servie sur un plateau, viendra te convaincre de voir son dernier film. Un sanglot dans la voix, de l’argent plein la tronche, elle te fera craquer. Demain tu iras voir son film.

– ESSORAGE

Décisif. Nouvelle flopée de pubs, au cas où les premières n’auraient pas suffi à marteler tes désirs. Mêmes produits. Mêmes sourires. Impression de douce familiarité.
Météo : ah, ça ! Le temps qu’il a fait, qu’il fera, on ne se moque pas de vous.
Tirage du loto. Ça tourne dans tous les sens. Tous ces chiffres, oh, là, là ! Tu n’as pas joué mais tu perds quand même.

– Une bonne dose d’ASSOUPISSANT au parfum d’ailleurs.

Téléfilm sous les tropiques avec de beaux seins sans esprit. Policier haletant (une seconde bière est bienvenue). Show pailleté, chanteurs sur le retour d’un néant musical. Du playback, on s’en fout, on n’est plus à ça près.

Une fois lessivé, deux options s’offrent à ton cerveau choyé: te coucher ou t’endormir ici. La seconde solution est la meilleure : ainsi dans ton sommeil – au demeurant stupide – les jingles berceront ton inconscient tout autant qu’ils le percent. Comme ça, pas de doute pour les produits demain.

Elle est belle ta vie !

Notice biographique

Clémence Tombereau est née  à Nîmes en 1978. Après des études de lettres classiques, elle a enseigné le français en lycée pendant cinq ans.  Elle vit désormais à Porto au Portugal.  Finaliste du prix Hemingway en 2005, lauréate cette année du concours littéraire organisé par le blogue Vivre à Porto, elle a contribué à la revue littéraire Rougedéclic (numéro2) et elle nourrit régulièrement un blogue que vous auriez intérêt à visiter : le Clémence Dumper :http://clemencedumper.blogspot.com/

Elle fait désormais partie de l’équipe régulière du Chat Qui Louche et nous présente bimensuellement une chronique.

Advertisements

2 Responses to Chronique de Porto, par Clémence Tombereau…

  1. luc lavoie dit :

    Bonjour à vous,

    Il n’y a pas à redire, votre texte a l’effet d’une bonne brassée. J’aime beaucoup. Parfois, le cycle de la vie peut s’avérer abrutissant. Un peu de votre javelisant devrait faire l’affaire pour blanchir tout ça.

    J’aime

  2. Un bon lavage de cerveau quotidien !
    Un très beau texte sur notre vie de tous les jours où nous sommes confrontés à cette réalité !
    Essayons de ne pas devenir des robots ……….

    Merci à vous Clémence !

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :