Portage, par Alain Gagnon…

Dires et redires…

C’est à midi avéré que commencent les saintes retrouvailles de la mare et des pluies.  Ces lèvres liquides où se froissent les vagues, où flottent, ébahis, les silences bleus dechat qui louche, maykan, alain gagnon, francophonie, littérature, Québec la forêt.   Où les musiques de l’eau se font douces ;  où l’attente s’allège ; où l’espoir pèse plus que la peur.   (Les versets du pluriel, Éditions Triptyque, 2008.)

*

Trois ans avant sa mort, Fernand Léger a écrit : « Nous avons franchi un obstacle. L’objet a remplacé le sujet. L’art abstrait est venu comme une libération totale et on a pu alors considérer la figure humaine non comme une valeur sentimentale, mais “ uniquement[1] ” comme une valeur plastique. » Réductionnisme. On réduit la figure humaine à des volumes et lignes et, par le fait même, on pave la voie à la négation de toute transcendance de la personne. L’art n’est pas innocent. Il dénonce et annonce. Devant une face humaine, un bourreau un peu sensible pourrait hésiter ; mais devant des volumes, lignes et formes ? On abolit un être sur la toile en lui niant toute valeur per se avant de le dégrader par le fer et par le feu. On peut avoir scrupule à dégrader ce qui a valeur intrinsèque ; mais des lignes et des formes, vous savez… Qu’une portion du discours pictural, qu’un autre objet à proximité d’un tournevis, d’un ciseau ou d’une coupe de fruits. C’est ainsi que l’on élabore les crématoires et les goulags dans l’esprit avant de les édifier sur les sols durs de la Poméranie ou de la Sibérie.

Un grand artiste tout de même. Les créateurs le sont malgré eux – et ils signifient ce qu’ils n’auraient osé penser, en dépit de leurs propres opinions.  (Le chien de Dieu, Éditions du CRAM, 2009.)


[1] Souligné par l’auteur.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :