Chronique ontarienne, par Jean-François Tremblay…

Arracher la dent sucrée, une fois pour toutes !

That Sugar Film est un documentaire réalisé par Damon Gameau, un acteur australien qui a tenté l’expérience de soumettrechat qui louche, maykan, alain gagnon, francophonie, Jean-francois tremblay son corps à une consommation de sucre un peu dingue, c’est-à-dire 40 cuillères de sucre par jour pendant 60 jours. On parle ici de sucre ajouté, et il n’est pas question de boissons gazeuses ou de friandises sucrées, mais plutôt de produits vendus sur le marché comme étant « bons » pour la santé.
Il se rend rapidement compte, au début de l’expérience, que le seuil de 40 cuillères par jour n’est pas difficile à atteindre (il en prend parfois la moitié seulement au petit déjeuner !!).
Au cours des 60 jours, il ne change pas le nombre de calories qu’il ingère normalement au quotidien, et continue de faire de l’exercice régulièrement (Gameau est, au départ, un homme en santé et actif). Mais rapidement, tout dégringole : il manque d’énergie, il prend rapidement du poids, et sa santé se détériore, au point qu’à la toute fin de l’expérience, il a sérieusement endommagé son foie et ses organes.
Son expérience l’amène à se promener un peu partout, du désert australien où l’on fait la rencontre d’un peuple chez qui le sucre a fait des ravages, jusqu’aux États-Unis où l’on constate, là aussi, les effets du sucre chez les gens pauvres (entre autres). Une séquence où l’on fait la connaissance d’un adolescent dont il ne reste plus grand-chose de la dentition m’a foutu plus la trouille que les dizaines et dizaines de films d’horreur que je regarde par année !
J’ai adoré l’animation de Gameau, celui-ci étant un gars sympathique, captivant et qui s’avère un excellent vulgarisateur. Il a également demandé à certains amis célèbres, tels que Hugh Jackman et Stephen Fry, de parler à la caméra de certains concepts de manière ludique, ce qui permet au spectateur de bien comprendre la manière dont le corps humain réagit au sucre.
Le temps passe vite durant le visionnement, si bien que j’en aurais pris davantage. Ma copine aurait aimé que Gameau inclue un historique de l’arrivée du sucre dans nos sociétés – du moins, plus détaillé que ce qu’on retrouve dans le film. Cependant, Gameau a également publié un livre qui accompagne la sortie du documentaire, et sans l’avoir lu, je soupçonne qu’il contient ce genre de détails qui manquent parfois au film. Le livre contient également des recettes, selon ce que j’ai lu sur le sujet.
La finale du film m’a totalement jeté par terre et m’a fait tellement sourire ! Quelle finale géniale ! Je n’en dis pas plus !
C’est un film éducatif, mais totalement divertissant. C’est d’une grande beauté visuelle, la réalisation faisant preuve de beaucoup d’inventivité, et on sent que la production avait des moyens considérables. Et Gameau met ses talents d’acteur au profit de son propos, ce qui permet aux spectateurs de bien suivre et de bien comprendre ce qui lui est présenté, car l’ensemble est amusant, alléchant et relativement léger (malgré les moments qui font peur et/ou font réfléchir).
Je recommande fortement ce film à tous ceux et celles qui, de près ou de loin, s’intéressent à l’alimentation et aux effets qu’a le sucre sur le corps humain. Il est offert sur iTunes et probablement bientôt sur DVD.
Site officiel du film et du livre
alain gagnon, Chat Qui Louche, maykan, francophonie, littératureSi votre santé vous tient à cœur, si votre consommation de sucre est trop élevée, si vous souffrez du diabète ou si, simplement, vous désirez vous éduquer sur le sujet, That Sugar Film est un bon point de départ pour mieux connaître le sucre et ses effets. J’ai moi-même perdu un grand nombre de livres il y a quelques années en coupant considérablement le sucre et en bougeant davantage, et je peux témoigner de ses effets néfastes. Il est possible de changer, et si ce film peut donner à certaines personnes le petit coup de pied au derrière nécessaire pour entamer ces changements, alors tant mieux !

Notice biographiquechat qui louche, maykan, alain gagnon, francophonie

Jean-François Tremblay est un passionné de musique et de cinéma. Il a fait ses études collégiales en Lettres, pour se diriger par la suite vers les Arts à l’université, premièrement en théâtre (en tant que comédien), et plus tard en cinéma.  Au cours de son Bac. en cinéma, Il découvre la photographie de plateau et le montage, deux occupations qui le passionnent.  Blogueur à ses heures, il devient en 2010 critique pour Sorstu.ca, un jeune et dynamique site web consacré à l’actualité musicale montréalaise.  Jean-François habite maintenant Peterborough.   Il tient une chronique bimensuelle au Chat Qui Louche.

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :