Le bal des dieux… Un roman d’Alain Gagnon sonde l’origine de l’humanité…

Le bal des dieux (présenté par Louise Turgeon dans Planète Québec)

Résumé

Ce thriller s’appuie sur la Genèse,  la mythologie mésopotamienne, Le livre d’Énoch, le Popol Vuh, les prophéties des chat qui louche maykan alain gagnon francophonieHopis, les pères de l’Église…  et prend prétexte des prédictions ayant trait au 21 décembre  2012 pour dresser une fresque historique stupéfiante.
Ayant besoin d’esclaves, des dieux mineurs ont créé les hommes.  Cette création s’est faite à l’encontre de la volonté expresse du Dieu Suprême.  Certains de ces dieux délinquants ont poussé la rébellion jusqu’à se faire rendre un culte ; d’autres ont voulu détruire l’espèce humaine.  D’autres encore se sont épris de l’humanité et l’ont protégée.  D’où cette guerre dans les cieux dont parle l’Ancien Testament.
Et au cœur de ce drame à l’échelle cosmique, une histoire d’amour très contemporaine.  Des plus banales et des plus inattendues.  Entre Ishtar (la déesse-mère) et Marc Darlan, parapsychologue et enquêteur sur le paranormal.  Ishtar va vers une fin certaine : elle a trahi les autres dieux en octroyant à ses enfants humains la curiosité qui allait les mener à la liberté, à la connaissance et à la révolte.  Quant à Darlan, les nouvelles réalités de la Terre le dépassent.  Son psychisme se dissout en même temps que se dissolvent le monde et le dictionnaire. Pendant que les cadavres des dieux circumnaviguent autour de la planète…
Toutefois, la vie de tous les jours se continue dans l’indifférence somnolente des humains.

L’auteur

D’une forte originalité thématique et formelle, Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction-roman du Salon du Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, soit en 1996 et en 1998, pour ses romans Sud et Thomas K (Pleine Lune).  Il a également remporté, à trois reprises, le Prix poésie du même Salon : en 2004, pour son recueil de poèmes Ces oiseaux de mémoire (Loup de Gouttière) ; en 2006, pour L’espace de la musique (Triptyque) ; et, en 2009, pour Les versets du pluriel (Triptyque).  En 2011, un essai, Propos pour Jacob (Grenouille Bleue), lui vaudra le Prix Intérêt général.

  Il a été le président fondateur de l’Association professionnelle des écrivains de la Sagamie (APES) et responsable du projet des collectifs Un Lac, un Fjord, 1, 2 et 3.  De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé et de directeur littéraire aux Éditions de la Grenouille bleue, une maison liée aux Éditions du CRAM, qui se consacrait à la littérature québécoise.  De plus, depuis plus de deux ans, Alain Gagnon anime, gère et alimente un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche (http://maykan.wordpress.com/). On y retrouve dix collaborateurs réguliers. Ce magazine électronique présente les œuvres (et des commentaires sur les œuvres) de peintres, de poètes, de penseurs et d’écrivains, ainsi que des extraits d’ouvrages parus ou à paraître.

LE BAL DES DIEUX
Alain Gagnon
LES ÉDITIONS MARCEL BROQUET
LA NOUVELLE ÉDITION
Collection La mandragore
2012 – 162 pages

Advertisements

One Response to Le bal des dieux… Un roman d’Alain Gagnon sonde l’origine de l’humanité…

  1. roses57 dit :

    Bravo mon ami Alain Gagnon et mes félicitations mes amitiés. Fattoum Abidi.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :