Almazar dans la Cité, un roman d’Alain Gagnon…

En vente à un prix dérisoire en format numérique sur Amazon :

http://www.amazon.ca/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_CA=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=alain%20gagnon%20almazar

Description

Digne fils spirituel de Don Quichotte de la Manche, Almazar Trudeau a gagné au poker son fidèle écuyer et chat qui louche maykan alain gagnon francophoniechauffeur, Sancho. Comme le héros espagnol originel, il vient au secours des gentes dames et se choisit une Dulcinée qu’il appellera Douce et à laquelle succédera une Douce II. Cinq cents ans ont passé, les mœurs ont évolué, mais le même esprit chevaleresque demeure. On l’aura compris, Almazar Trudeau voue une admiration sans bornes à ce chevalier légendaire auquel il s’identifie malgré le poids des années.

Almazar dans la cité est un « roman sur le roman », un livre d’écrivain avant tout. Ne manquant ni d’audace ni d’érudition, Alain Gagnon nous transporte, à travers une multitude d’intrigues, à l’intérieur de différents imaginaires où se rencontrent des personnages colorés, capables de réflexions profondes comme de délires amusants. Autour de thèmes classiques, l’auteur a su créer un univers baroque où se mélangent agréablement différents types de regards sur le monde actuel… Un récit à lire pour les défis qu’il propose et pour cet éclairage nouveau qu’il jette sur la capacité d’émerveillement des uns et la lucidité sans issue des autres.

L’auteur…

Auteur prolifique, Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction roman du Salon du Livrechat qui louche maykan alain gagnon francophonie du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998).  Quatre de ses ouvrages en prose sont ensuite parus chez Triptyque :  Lélie ou la vie horizontale (2003), Jakob, fils de Jakob (2004),Le truc de l’oncle Henry (2006) et Les Dames de l’Estuaire (2013).  Il a reçu à quatre reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique (Triptyque, 2005), Les versets du pluriel (Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011).  En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010).  Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont Kassauan, Chronique d’Euxémie et Cornes (Éd. du CRAM), et Le bal des dieux (Marcel Broquet).  On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL.  De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue.  Il gère aujourd’hui un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire :  Le Chat Qui Louche 1 et 2 (https://maykan.wordpress.com/).

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :