Les classiques des sciences sociales : un trésor de la toile à ne pas négliger…

De votre sous-sol ou bureau, puisez dans cette richesse…

chat qui louche maykan alain gagnon francophonie

Jean-Marie Tremblay

À la bibliothèque de l’UQAC, on retrouve une bibliothèque numérique, Les Classiques des sciences sociales.
Fondée et dirigée par l’infatigable Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie du Cégep de Chicoutimi, elle jouit du soutien de ce même Cégep et de Ville Saguenay.  En coopération avec l’Université du Québec à Chicoutimi, de nombreux bénévoles y ont consacré plus de 130 000 heures depuis 1999.  À partir de diverses collections de la bibliothèque papier, vous pouvez télécharger gratuitement une multitude de titres dans les formats Word (.doc), .pdf et .rtf.

Lieu de partage du savoir :

chat qui louche maykan alain gagnon francophonieDans les domaines de l’histoire des civilisations, de la sociologie classique et contemporaine, de l’anthropologie, de la criminologie, de la philosophie… Vous trouverez matière à étancher votre soif !

Une initiative dont on ne soulignera jamais assez l’importance.  Socialement, le savoir n’existe que s’il est est rendu accessible.  En ce qui a trait aux sciences de l’humain, cette bibliothèque numérique rend à la francophonie un service immense.  Et ce n’est qu’un début !

Le mieux est d’aller y voir par vous-mêmes — le choix est abondant : http://classiques.uqac.ca/

Advertisements

10 Responses to Les classiques des sciences sociales : un trésor de la toile à ne pas négliger…

  1. Merci Monsieur Gagnon pour cette belle présentation de cette oeuvre éducative et sociale à laquelle je consacre presque tous mes loisirs depuis plus de quinze ans déjà.

    Les Classiques des sciences sociales, c’est une sorte de “cathédrale” où chaque livre représenterait une des pierres de ce bâtiment.

    Des centaines de textes (livres et articles scientifiques) sont en préparation. C’est un bel espoir en l’avenir et je suis honoré de contribuer à la diffusion de notre patrimoine intellectuel en sciences humaines.

    Merci pour vos bons mots à notre endroit.
    jean-marie
    23 août 2010, jour de mon 62e anniversaire de naissance.

    J’aime

  2. Alain Gagnon dit :

    C’est nous qui vous remercions, et bon anniversaire !

    J’aime

  3. Pierre Patenaude dit :

    Merci pour le filon. Je viens de télécharger De l’assujettissement des femmes, John Stuart Mill, 1869. Et bonne journée !
    Pierre P.
    P.S. Un gros merci à monsieur Jean-Marie Tremblay qui se dévoue pour les autres. J’aimerais participer à ce bénévolat culturel. Je crois que je vais déménager à Chicoutimi. Mais ma compagne ne veut pas quitter son coin au bord du lac.

    J’aime

    • Alain Gagnon dit :

      Bonjour à vous,

      Je ne serais pas surpris que vous puissiez collaborer à partir du bord du lac.

      Bonne journée,

      Alain G.

      J’aime

    • Bonjour Monsieur Patenaude,

      N’hésitez pas à communiquer avec moi si vous souhaitez toujours participer au développement de cette oeuvre éducative. Je numérise presque tous les livres mis en ligne et je passe mes fichiers Word aux bénévoles pour une relecture attentive afin de supprimer toutes les erreurs laissées lors de la reconnaissance de caractères. Peut-être seriez-vous intéressé ? Nous trouverons toujours une oeuvre ou plusieurs susceptibles de vous intéresser !

      Voici mon adresse de courrier électronique:

      Jean-Marie_Tremblay@uqac.ca

      Merci et au plaisir de vous lire.
      jean-marie
      professeur de sociologie,
      Cégep de Chicoutimi.

      J’aime

  4. Jean-Marc Ouellet dit :

    Bonjour monsieur Gagnon,

    Merci de nous faire découvrir cette source incroyable d’informations. Je n’ai fait que survoler la bibliothèque, mais il y a là matériels pour gaver mon iPad tout neuf.

    Bravo et merci à vous, monsieur Tremblay, pour ce travail formidable. Quelle persévérance il vous a fallu pour réaliser cette oeuvre. Heureusement qu’il y a des gens comme vous.

    Jean-Marc O.

    J’aime

  5. Bonjour Monsieur Ouellet,

    Je suis très content que vous ayez découvert cette belle bibliothèque numérique! Je le suis encore davantage d’apprendre que vous constituez votre propre bibliothèque en téléchargeant sur votre tablette iPad d’Apple plusieurs de ces beaux textes.

    Bonne lecture.
    Si je puis faire quelque chose, n’hésitez pas.
    jean-marie

    J’aime

  6. Jean-Marc Ouellet dit :

    Vous savez monsieur Tremblay, c’est l’avantage du numérique. Votre bibliothèque est ma bibliothèque. Je n’ai pas à les enregistrer sur mon appareil. À peu près partout, à tout moment, j’ai accès à un livre ou à un document particulier. Je demeure un amoureux du livre papier, de son odeur, de sa texture, mais il y a des circonstances où cette technologie est merveilleuse.

    Merci encore.

    Jean-Marc Ouellet

    J’aime

  7. Bonjour Monsieur Ouellet,

    Il y a 6 ou 7 ans, une avocate du Brésil, Mme Maristela Bleggi Tomasini, de Porto Alegre, Rio Grande do Sul, Brasil, m’a proposé de me prêter plusieurs livres de sa bibliothèque personnelle, des livres rares, des fondateurs de la criminologie.

    Voyez:
    http://classiques.uqac.ca/inter/benevoles_equipe/liste_Tomasini_maristela.html

    Quelques temps plus tard, elle m’écrivait pour me dire que Les Classiques des sciences sociales, c’était un peu sa bibliothèque. Elle avait le sentiment d’y participer activement, en consultant des ouvrages et en nous en prêtant d’autres.

    Comme vous, j’aime le livre papier, mais plus souvent qu’autrement je le démolis lors de l’étape de la numérisation, mais j’essaie de donner l’atmosphère du livre en affichant la première de couverture de chaque livre. Dans mon esprit, cela nous rapproche du livre papier.

    Mais vous avez tout à fait raison, le numérique ne remplace pas l’édition papier, mais c’est drôlement pratique, où que l’on soit. Je le vis avec mes élèves depuis 1993 et je trouve cela extraordinaire.

    1984 a été l’année de ma deuxième naissance lorsque j’ai vu apparaître le Lisa d’Apple, puis le Mac 128, le 512, le Mac +, et ainsi de suite jusqu’aux beaux écrans d’Apple d’aujourd’hui et aux magnifiques ordinateurs et bidules qui nous rendent la vie plus facile.

    Au plaisir, Monsieur Ouellet.
    jean-marie

    J’aime

  8. Cher monsieur Tremblay. Je ne vous remercierai jamais assez pour l’admirable et généreux travail que vous nous offrez. Partisan de l’Internet libre et gratuit mais de qualité, pour moi vous faites honneur à tous les internautes qui partagent cet élan.
    René Barbier « le journal des chercheurs » France

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :