Médisance et mer : Abécédaire, par Alain Gagnon…

Abécédaire sur Alice et quelques autres objets du devenir…

Médisance — À un médisant de cafétéria : facile de ne s’être jamais vendu, lorsque l’on n’a jamais trouvé acheteur…  Facile de juger les coupables, lorsque l’on n’a soi-même que des pulsions bien faiblardes   – ou que le Diable nous considère trop négligeables pour nous tenter.  Souvent, l’insignifiance assure la vertu.  Ou, plutôt, les vertus.

Mer — La mer, c’est avant tout de l’espace.  Un désert d’eau.  Elle brouille le temps.  Les souvenirs qui s’y rapportent sont difficiles à linéariser, à disposer en chat qui louche maykan alain gagnon francophonieséquences temporelles.  Par cette dominance de la spatialité, elle rappelle l’éternité et symbolise très bien la Mère Esprit – généreuse, impénétrable et englobante.

Eaux primordiales, rythmées par leurs propres vagues et marées, flux et reflux iodés.

http://maykan.wordpress.com/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :