Borges et le mythe de l’écriture, par Noureddine Mhakkak…

(C’est avec plaisir que nous accueillons au Chat un écrivain marocain de talent,  Monsieur Noureddine Mhakkak. )

Parlons de Jorge Luis Borges.  Cela nous mène à entrer dans un univers magique où le livre prend son existence double.  Le livre lui-même et son ombre qui se reflète dans les miroirs de la lecture.  Le livre qui n’a pas de commencement, et qui n’a également aucune fin.  Car lire les ouvrages de ce grand écrivain ne veut rien dire, si on ne les relit pas au moins une fois pour pouvoir les bien comprendre et saisir leurs significations profondes, mais fuyantes.  Selon Borges ce qui importe ce n’est pas de lire, mais de relire.

 Lire Borges devient alors une aventure littéraire et culturelle.

    Une aventure littéraire parce que cet écrivain n’écrit pas comme les autres.  Il possède un style bien à lui et fait l’éloge de ces autres écrivains mêmes — tout au moins de leur écriture.  Surtout, bien sûr, si ces autres font partie des grands écrivains morts.  Ces grands écrivains qui appartiennent au passé.  Ces grands écrivains qui sont devenus des mythes littéraires ou presque, comme Cervantès, Shakespeare, Dante, et bien d’autres.

  Et une aventure culturelle, parce que le monde qu’il a su créer par sa littérature est un monde qui dépasse les limites de l’écriture proprement dite, et qui prend place avec fierté dans le domaine de la pensée humaine avec toutes ses richesses philosophiques, artistiques, anthropologiques, mythologiques, et autres.

   De la sorte, Borges a pu écrire presque dans tous les genres littéraires, sauf dans celui du roman.   Car le roman, pour lui, était un genre qui laisse le lecteur s’identifier avec le héros, et même le pousse à cette identification.  Ce qui rend le lecteur passif — il ne fait plus la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginaire.  Tandis que, pour lui, dans la littérature, ce qui importe c’est de faire rêver le lecteur et de le faire se plonger dans un monde de labyrinthes.

   Fasciné par les mots et leur magie, Borges essaie, depuis d’ailleurs l’enfance, de devenir écrivain.  Et il n’a jamais cessé de clamer ce désir et cette passion à sa famille.  Car le monde de l’écriture était, pour lui, le monde réel où il peut réaliser tous ses rêves.

 Pour ce, Borges n’a jamais pu s’éloigner du monde des livres.  C’est pour cette raison qu’il a lu tant de livres.  Livre après livre.  En imaginant même le paradis comme une sorte de bibliothèque magique où les livres trouvent leur vie éternelle.

  En lisant ses ouvrages Le livre de sableFictions, L’Aleph, L’auteur et autres textes, EnquêteÉloge de l’ombre, et bien d’autres, le lecteur passionné de littérature sent qu’il entre dans un univers de labyrinthes et de miroirs.  Un univers où les mots possèdent plusieurs sens ;  un univers plein de métaphores, plein de symboles, plein de paraboles, plein de mystères.  Un univers où la bibliothèque de Babel existait, et existe toujours. (Une première version de ce texte a été publié dans Albayane le 19 août 2013)

 L’auteur

 Noureddine Mhakkak est un écrivain marocain, à la fois poète, nouvelliste, romancier, critique de cinéma, essayiste et chroniqueur indépendant.  Il écrit en français et en arabe, et a ainsi pu publier des articles dans des journaux marocains.  Le jour de l’examen est son troisième recueil de nouvelles, après Les tablettes blancheset Le tatouage de la tribu.  Le jardin des passions, Les sirènes de la méditerranée, Les fleurs de l’Orient, Le livre des mille et une nuitset Les chants d’Orphée sont ses cinq recueils de poèmes ; Le temps de partir et Le courrier de Casablanca,ses deux romans.

Advertisements

One Response to Borges et le mythe de l’écriture, par Noureddine Mhakkak…

  1. Excellente présence de cet auteur. Son texte sur Borges me plaît. Bravo Alain.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :